Sabrina Belkhouja

 

Sabrina Belkhouja  ·  Tunisie · Tunisia

web site: www.sabrina-belkhouja.com

Sfax, ville de contrastes, à la fois ancienne et moderne. Ses industries et ses embouteillages qui témoignent de la modernité se disputent à l’ancienneté de la cité sfaxienne, des plus riches et des plus diverses culturellement.

Une simple promenade dans ses rues et ses monuments historiques de la médina, nous offre un authentique voyage dans le temps. On y rencontre des artisans avec un savoir faire millénaire et des personnes de diverses cultures et traditions. Des étalages richement garnis de produits diversifiés qui laissent deviner une grande tradition culinaire savoureuse.

Notre promenade peut nous emmener au port de pêche et c’est les mêmes impressions de savoir faire qui nous frappe au premier abord. Mais au bout de quelques minutes, nous nous rendons compte que le point commun dans cette ville c’est bien la gentillesse et l’extrême amabilité de ses habitants. Même dans les paysages cataclysmiques des « Salines », digne d’un décor de film d’apocalypse, c’est la même impression que nous aurons en rencontrant les travailleurs.

Notre voyage peut se terminer, paradoxalement dans un autre lieu de voyage, la gare des chemins de fer, la portière du Sahara…

·

Sfax is a city of contrasts, a city both ancient and modern. Its industries and traffic jams quarrel with the historical weight of the traditions of Sfax, one of the richest and most culturally diverse of Tunisian cities.

A simple walk through its streets and historical monuments in the Medina offers an authentic journey back in time. We meet artisans with a millenarian expertise and people of different cultures and traditions. Stalls filled with rich and diversified products that hint at the great and tasty culinary tradition.

Our walks can take us to the fishing port, and it is the same impressions of expertise that strikes us at first. But after a few minutes, we realize that the common point in this city it is the extreme kindness and friendliness of its people. Even in the cataclysmic landscapes of the “Salines”, worthy scenery for an Apocalyptic movie, it’s the same feeling we have when meeting the workers.

Our journey may end, paradoxically another travel place, at the railway station, the gate of the Sahara…

Advertisements