Karim Boumais

 

Karim Boumais  ·  Maroc · Morocco

web site: www.karimboumais.com

L’Artisan Rachid Charaf Ddin

El Haj Rachid Charaf Ddin, né en 1930, a commencé à apprendre son métier d’artisan dès l’âge de 10 ans. Ce vieil homme au grand cœur utilise aujourd’hui des béquilles pour suivre son beau chemin. Le jour où j’ai eu l’honneur de le rencontrer, il m’a confié qu’une opération de ses mains était prévue le lendemain, car désormais il n’était pas aisé pour lui de prendre suffisamment d’eau pour les ablutions.

Ainsi voûté, courbé, quand il veut descendre l’escalier aidé de ses mains, l’homme Charaf Ddin fournit  un grand effort pour entrer à la mosquée. Si vous entrez chez ce modeste Artisan, vous voyagerez au bout du monde, avec son esprit calme et ses histoires sur le Souk de Sfax, j’ai pu ressentir la présence des objets, la valeur du Souk et des Tunisiens.

El Haj Rachid Charaf Ddin communique avec sagesse avec ses clients, ses amis et moi-même. L’esprit ouvert, il m’a laissé prendre des photos tranquillement et nous avons bu le thé préparé de ses mains, comme illustré sur les photographies. 73 ans de savoir-faire dans la fabrication de passoires et d’instruments musicaux (il connaît la musique classique tunisienne, algérienne, et marocaine), et tant d’autres objets confectionnés avec le cœur.

Après de nombreuses années passées à créer et forger de ses mains, l’artiste aux doigts d’artisan, El Haj Charaf Ddin possède sa propre vision des choses.

·

Rachid Charaf Ddin, the craftsman.

El Haj Charaf Ddin, born in 1930, began learning his craft at the age of 10 years. This old man with a big heart uses crutches to walk. The day after I had the honor to meet him, he had to be operated of his hands, because he could not take enough water for his ablutions.

Thus, arched, curved, when he has to go down the stairs, he has to make a great effort to enter the mosque. If you enter this modest craftsman’s shop, you will travel halfway around the world. With his calm mind and his stories about the Souk of Sfax, I felt the presence of the objects around us, the value of the Souk and the Tunisians.

El Haj Charaf Ddin communicates wisely with his clients, his friends and myself. An open mind, he let me take pictures quietly, we drank tea made by these hands shown in my photos. 73 years of expertise in the manufacture of sieves, musical instruments (he knows Tunisian, Algerian and Moroccan classical music), and many other items made from the heart.

After many years spent in creating and forging with his hands, the artist with the fingers of a craftman, El Haj Charaf Ddin has his own vision.

Advertisements